Méthode de référencement naturel pour site web

Comment avoir un site naturellement vu et trouvé par les moteurs de recherche ? Avoir un site optimisé et compréhensible par les moteurs de recherche tel que Google, Yahoo!, Bing, commence d’abord par un structure de site correct. Les mots-clés et le contenu doivent être choisi/écrit/compris avant-tout pour vos lecteurs et indexable pour les moteurs. Selon l’historique du mot-clé choisi et les concurrents présents, il faudra vous adapter et fournir plus ou moins d’effort pour un affichage bien placé sur la SERP (SERP signifie en anglais « Search Engine Results Page » soit la page de résultats d’un moteur de recherche).

Le référencement naturel ? SEO ?

Le SEO

L’optimisation pour les moteurs de recherche (en anglais, Search engine optimization : SEO) ou référencement naturel regroupe l’ensemble des nombreuses actions permettant d’améliorer la visibilité de son site sur les moteurs de recherche, et générer du trafic ciblé.

Qu’il s’agisse d’éliminer les facteurs bloquants pouvant entraver la bonne indexation du contenu de son site ou de travailler en profondeur le discours marketing ayant le plus d’affinité avec les tendances de recherche de sa cible, le travail d’optimisation du référencement naturel est l’étape indispensable permettant de pérenniser sa présence sur Internet tout en garantissant un trafic qualifié à moindre coût.

L’objectif du SEO

L’objectif ici est de positionner ou d’indexer le site dans les moteurs de recherche selon certain mots-clés correspondant au thèmes principaux du site en question. Par référencement naturel ou organique, on entend les résultats de recherche qui sont affichés naturellement par le moteur de recherche après une requête et non les liens sponsorisé.

Sur Internet la majorité du trafic d’un site provient des moteurs de recherche. Ils sont une source intarissable de visiteurs pour votre site. Visiteurs qui, si le site est bien construit pourront être convertit en clients. Le référencement naturel est l’alliance parfaite (?) entre les technologies du web et le marketing.

L’optimisation On-Page du site

Mettez votre site au propre en veillant à une optimisation on-page non-abusive.

  • une bonne structure de site,
  • une bonne structure URL,
  • un texte unique et visible par les moteurs,
  • un code html propre,
  • des ancres logiques pour le maillage interne,
  • l’utilisation d’un sitemap (voire ajouter un sitemap pour vos images et vidéos),
  • l’utilisation d’un outil d’analyse de la fréquentation du site comme Google Analytics, Bing Webmaster Tools…
  • …afin d’avoir des outils de validation SEO et de bénéficier de conseils SEO pour son site

La structure des titres (H1, H2, H3, …)

Le titre le plus important sur ​​la page devrait être le H1. Il y a généralement un seul H1 par page.
Les sous-titres doivent être en H2, puis accompagné de quelques H3. Chaque titre devrait contenir des mots-clés.

Exemple avec la structure des titres de cet article :
h1-Avoir un site vu et trouvé

-h2-L’optimisation On-Page du site
–h3-La structure des titres (H1, H2, H3, …)

-h2-Écrivez votre contenu pour vos lecteurs et pour les moteurs
–h3-Choisissez vos mots clés après mûres réflexions

-h2-Évitez de faire
–h3-Acheter de l’insertion de liens dans des annuaires

Il est pratiquement impossible de ressortir dans les résultats naturels des moteurs de recherche sans avoir, au préalable, optimisé son site. C’est à dire mettre en place un certain nombre de techniques visant à aider les moteurs de recherche à bien comprendre la thématique de chaque page de votre site.

Pour cela, il faut ajouter des informations dans le code de vos pages (on appelle ces informations des Méta données), veiller à bien formuler les titres des pages, faire ressortir les mots importants (en les mettant en gras par exemple).

L’élément Title

L’élément le plus important sur votre page, la balise Title devrait contenir préférablement le mot clé ou la phrase clé dans les premiers mots de la balise.

L’élément Description

Bien que Meta Description ne soit pas utilisé en tant que tel pour un meilleur ranking dans la majorité des moteurs de recherche, la meta description d’une page est un endroit stratégique dans lequel vous devriez utiliser votre mot-clé puisque celui-ci sera mis en caractères gras lorsqu’il apparaîtra dans les résultats de recherche.

La meta-description aide à augmenter le « click-through rate » (taux de clics), augmentant ainsi votre trafic, et ce, peu importe votre position dans les résultats de recherche.
Les mots choisis doivent susciter l’envie de l’utilisateur ou créer le besoin d’en savoir + et de faire cliquer pour voir « la » page affiché dans la SERP.

L’élément Keywords

Yahoo! est le seul moteur de recherche qui enregistre et utilise les meta keywords pour trouver votre page. Cependant, étant donné que Bing de Microsoft a pris en charge Yahoo! Search, la dernière raison pour laquelle l’utilisation de cette balise était justifiée n’existe plus. L’utilisation des meta keywords peut aussi être considéré comme de la sur-optimisation.

L’élément Robots

Bien que la balise Meta Robots ne soit pas nécessaire, vous devriez vous assurer que celle-ci ne contient pas d’instructions qui pourraient annuler l’indexation de votre page par les moteurs de recherche (noindex, nofollow).

L’élément Rel= »Canonical »

Plus votre site sera grand et complexe, plus il est suggéré d’utiliser le tag canonical afin de prévenir la duplication des contenus de vos pages. Cela peut se produire lorsque votre page possède différents caractères dans son URL. L’utilisation du rel= »canonical » permettra d’éviter le problème de duplication qui dilue le poids de vos pages ainsi que leur jus SEO.

Les images

Étant donné que la recherche par image peut vous apporter un bon nombre de visiteurs sur votre site web et que le nom de votre fichier image est un facteur important pour son positionnement dans Google Images, l’utilisation de vos mots clés dans le nom de votre fichier est plus que suggérée.

Le nom de fichier de l’image doit respecté la syntaxe suivante : « image-couleur-orange.jpg ». Tout en minuscule, pas de signe autre que le « moins » qui sert de séparateurs des mots-clés.

L’utilisation de l’attribut Alt est fortement recommandée dans une image, une photo et une illustration dans laquelle vous pourrez insérer les mots-clés pour lesquels vous souhaitez un meilleur positionnement. Aussi, si l’image ne peut se charger ou s’afficher, ces mots-clés seront affichés à l’emplacement vide.

Écrivez votre contenu pour vos lecteurs et pour les moteurs

L’utilisation textuel doit être adaptée à votre cible client. Utilisez votre vocabulaire métier uniquement si votre cible est un groupe de personnes appartenant à votre secteur d’activité. Dans le cas où vous chercher à vous adresser à une majorité d’individus, privilégiez un vocabulaire plus généraliste et des phrases courtes. Utiliser la typographie pour reposer le lecteur et donner du confort à la lecture du contenu.

Choisissez vos mots clés après mûres réflexions

Le choix de vos mots clés ne doit pas être trop ambitieux, tentez de vous placer en premier lieu sur des mots clés à faible concurrence qui vous rapporteront des visites plus facilement. Commencez petit, local.

Trouvez une niche (ce n’est pas que pour les chiens :) de marché pour votre contenu.

« Une niche de marché est un petit segment de marché (en termes de clientèle ou de produits). Le nombre d’acteurs du côté de l’offre y est restreint mais la niche est considérée comme rentable, de par la structure peu concurrentielle de son marché. »

Par exemple, pour ce site, je pourrais vouloir être en première page pour « création de site internet » mais je vais commencer par cibler « création de site internet Lorient ».
La niche que j’ai choisi est le marché de l’optimisation de sites web avec mes prestations Accélérateur de sites.

Chaque positionnement de mot-clé est différent. A techniques similaires, résultats variables. Lors de l’ajout d’une nouvelle page, vous allez chercher à vous positionner sur un nouveau mot-clé.

Variez votre Netlinking

Dans votre recherche de backlinks (lien hypertexte pointant vers votre site), pensez à vous diversifier. Privilégiez vos recherches vers les sites parlants de la même thématique mais pas seulement. Les mots utilisés (les ancres) sur les autres sites devront être variés et diversifiés.

Exemples :
cliquez-ici
Comment accélérer mon site ?
Les URL de destination ne doivent pas toutes pointer vers votre page d’accueil, pensez aussi à faire des liens vers d’autres pages internes de présentation, ou vers des articles de votre blog.

Soyez innovant dans les techniques web

Si vous le pouvez, utiliser des micro-formats, …je ne vais pas détailler ici leur utilité mais si vous n’en avez jamais entendu parler, regardez ce que ça donne sur la SERP de Google en cherchant « Macarons » par exemple.

Carte de visite code QR. Placez un code QR pour apporter un service + à vos internautes.
Vous savez, les codes QR sont les carrés (codes-barres améliorés) qui peuvent être scannés par les Smartphones et apporter diverses informations utiles (carte de visite, lien URL, informations textuelles…).

Donc surveillez les nouveautés (la création du code QR date d’il y a près de 20 ans mais bon…, c’est devenu tendance depuis… 1 an) et soyez précurseur !

Comprenez vos visiteurs

Grâce à Google Analytics (par exemple), suivez ce que font les visiteurs de votre site.

  • Cherchez à comprendre votre taux de rebond.
  • Vos visiteurs proviennent-ils de la bonne cible géographique ?
  • Quelles sont les sources d’acquisition de votre trafic ?
  • Mettez en place des objectifs.
  • Suivez l’évolution de votre taux de transformation…

Bref, l’outil GA (entre autres) disposent de nombreuses fonctionnalités qui peuvent vous être très utiles.

Évitez de faire…

L’ensemble des techniques suivantes ont été jugées comme soient inefficaces si non accompagnées d’une action annexe, soit réellement dangereuses pour les sites. Google pénalise en effet certaines actions en déclassant les sites qui ont des pratiques de référencement douteuses. Après il faut assumer.

Acheter de l’insertion de liens dans des annuaires

Des backlinks payant : cela peut-être une machine qui met ça sur des sites annuaires. Très mal vu par les moteurs et Google aime pas ça et votre site sera pénalisé par Penguin…

« Penguin (ou Google Penguin) est le nom de code d’une mise à jour de l’algorithme PageRank de Google qui a été annoncée le 24 avril 2012. La mise à jour avait pour objectif de réduire le positionnement des sites Web qui violaient les Google’s Webmaster Guidelines en utilisant des techniques de référencement abusif. »

Penser que votre compte Facebook et Twitter vont suffire à votre netlinking

Les réseaux sociaux sont une excellente source de diffusion pour vos pages, articles, informations et promotions mais sans lien direct en dur sur des sites traditionnels, la force de vos pages aura du mal à décoller.

De même, penser que de placer des boutons de diffusion vers les réseaux sociaux sur ses pages sera suffisant à votre maillage web. Il faut le faire mais cela ne doit être votre seul axe de diffusion pour un netlinking efficace.

Diffuser le même contenu sur plusieurs plateformes

Non au contenu dupliqué ! Dire plusieurs fois la même chose à des endroits différents… Google n’aime pas du tout alors soyez vigilant.

Spammer les forums ou livre d’or des sites

Beaucoup de sites sur la toile le permettent encore. Les plus vieux sites ont des allures de sites fantômes où seuls les robots de spammeurs y sont encore actifs. Les plus récents vous serez éjecter très rapidement et votre email et/ou IP sera banni. Aussi, vous serez considéré comme spammeur, votre site sera sanctionné, vous ne pourrez supprimer ces liens, donc ne pourrez demander à lever la sanction ou alors difficilement.

Adhérer à des plateformes de partage de clics ou d’auto-clics.

Vous donner des clics en plus sur votre site, ok, mais tout autant de taux de rebond et des risques de sanction aussi.

« Le taux de rebond (bounce rate en anglais) est le pourcentage d’internautes qui sont entrés sur une page Web et qui ont quitté le site après, sans consulter d’autres pages. (Ils n’ont donc vu qu’une seule page du site) »

Un taux de rebond élevé peut révéler l’insatisfaction des visiteurs. Il peut cependant aussi indiquer que ceux-ci ont trouvé immédiatement ce qu’ils cherchaient et n’ont donc pas dû tâtonner sur le site.

On considère généralement qu’un visiteur a rebondi lorsque :

  • il a cliqué sur un lien externe
  • il a fermé l’onglet ou la fenêtre
  • il a tapé une nouvelle URL
  • il a cliqué sur ‘Précédent’ dans son navigateur et est ressorti du site
  • sa session a expiré (temps retenu en moyenne : 30 min)

« Il existe plusieurs méthodes pour diminuer le taux de rebond comme la modification d’ergonomie du site ou l’optimisation du contenu et des balises méta. Le taux de rebond est un facteur pris en compte par les moteurs de recherche dont Google qui voient en lui la pertinence du lien entre le mot clé envoyé et le site sur lequel l’internaute navigue : si l’internaute juge pertinent l’association du site avec le mot clé, l’internaute aura de grandes chances de naviguer au sein du site. »

A faire On-Site

sitemap XML

Un plan du site est toujours pratique pour vos visiteurs, que ce soit pour trouver une page en particulier ou tout simplement se ré-orienter. Une page plan de site doit être mis à disposition et accessible aux utilisateur. L’équivalent existe pour les moteurs de recherche, le sitemap XML.

Un plan de site ou sitemap XML regroupe l’ensemble des URLs d’un site ainsi que leurs métadonnées associées. Généralement accessible via l’URL ‘http:’//’www.example.’com’/sitemap.xml’, ce type de plan de site indique précisément aux robots des moteurs de recherche l’ensemble des pages à visiter, ce qui est un des moyens de prévenir ou de pallier les problèmes d’indexation.

Une fois votre sitemap valide créé, il faut le soumettre aux moteurs de recherche.

Pour cela on peut passer par l’outil de soumission du moteur de recherche (via les Outils pour Webmaster de Google ou de Bing par exemple).
On doit indiquer son emplacement dans le fichier robots.txt
Sitemap:’http:’//’www.example.’com’/sitemap.xml’

Cependant, la mise en place d’un sitemap ne doit pas être considérée comme une optimisation en tant que telle, ce fichier est surtout un moyen pour les moteurs de recherche de retrouver facilement tous les éléments de votre site.

fichier robots.txt

Le fichier robots.txt est un fichier texte utilisé pour le référencement naturel des sites web, contenant des commandes à destination des robots d’indexation des moteurs de recherche afin de leur préciser les pages qui peuvent ou ne peuvent pas être indexées. Ainsi tout moteur de recherche commence l’exploration d’un site web en cherchant le fichier robots.txt à la racine du site.

Respecter les normes du web

Il est bien vu que votre site respecte les standards (ensemble de règles définis par l’organisme W3C) et passe le validateur du W3C.

Un site bien référencé c’est bien, mais un site rapide qui charge vite et ne fais pas attendre son visiteur, c’est encore mieux. L’optimisation du site est tout aussi utile et naturel que les techniques d’optimisations de référencement naturel.

Cet article peut servir de base technique pour le référencement d’un site et de son optmisations. Si vous avez besoin ou des questions, n’hésitez pas à commenter cet article

Précédant

Themeforest : les nouvelle guidelines à venir pour septembre 2013

Suivant

« Dessine-moi un logo »

1 commentaire

Commentaires fermés

Moteur WordPress & Design PIXELJAGUAR